« Quelques petites infos | Accueil | Etat d'esprit de la Normandie »

Commentaires

Denis de Fleury

Une simple remarque : je connais quelqu'un qui veut consulter sa bouaîte mail. Celà fait sourire alentour (snif !).

Laurent

J'ai l'impression que vous connaissez bien cette personne Denis ;-)

Si cela fait aujourd'hui sourire, pensez-vous que cela puisse changer un jour ?

N'est-ce pas une affaire de représentation, voire de mode ? Après tout, le breton faisait sourire lui aussi il y a quelques dizaines d'années et maintenant, il est très "tendance".

chouchou

Bonjour,
Excellente idée, que l'ouverture de ce site.
Pour ce qui concerne la langue Bretonne, effectivement, après avoir vécu.. "la lamination de la culture bretonne".. si l'on peut dire cela rapidement..sans chercher à polémiquer..il y a une pétition qui circule, pour la défense de la langue bretonne, la diversité linguistique doit être respectée.
Cordialement

nanoo

Bonjour,
Je ne savais pas qu'il existait une "langue" de Normandie ! Est-ce vraiment une langue (comme le Corse ou le Breton)ou bien un patois (comme le Provençal)? Auriez-vous quelques mots à me faire lire ?

Laurent

Nanoo, vous mettez le doigt sur un sujet sensible... et qui ne devrait sans doute pas l'être.

En fait, le mot patois est jugé négativement car il est associé au monde rural et au "parler".

En réalité, il convient de définir ce que signifient les mots de langues, dialectes et patois.

D'après le grand linguiste Claude Hagège - professeur au Collège de France - et si je ne trahis pas sa pensée, le dialecte et le patois sont des langues, au même titre que le français ou l'anglais.

Mais il se trouve que l'on utilise le terme de "langue" pour les langues dominantes, instituées, usant de l'écrit et de formes grammaticales bien établies ; pouvant se prévaloir d'une littérature.

Tandis que le patois s'en tient à la forme verbale et mouvante, souffrant d'une dévalorisation sociale opérée par l'élite.

Le dialecte se trouvant lui dans un stade intermédiaire.

Mais je vous conseille d'aller plutôt faire un tour sur Wikipédia pour de meilleures explications
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patois

Tout cela pour dire qu'il existe bien des langues normandes. J'ai récemment découvert qu'il y avait une quarantaine de mots normands pour qualifier la pluie ! Cela fait tout à fait penser aux Inuits qui disposent de nombreux mots pour qualifier la neige.

Dès qu'un groupe d'individus, si petit soit-il, crée un langage commun, il y a langue. Et je vous ramène à l'Unesco qui recense les milliers de langues menacées dans le monde.

> Chouchou : oui pour les Bretons la bataille de la langue semble loin d'être gagnée.

nanoo

Merci de ces explications, Laurent. Très interessantes ! Et instructives !
Excusez-moi : je ne voulais pas vous offenser surtout ;-) Pour moi "patois" n'était pas péjoratif...
Sympa les exemple de mots Normands sur Wikipedia comme :
eun quenâle [un knal] : un enfant

Laurent

Vous ne m'offensez pas Nanoo, puisque je ne parle pas normand, mais je comprends que le mot "patois" puisse agacer certaines ou certains. :-)

Bertrand

Personnellement, je pense que ces langues normandes devraient apparaître dans la catégorie des langues disparues. Beaucoup d'autres langues ont disparu en France et en Europe.
Je pense qu'il serait idiot d'essayer de les rescuciter, c'est comme si on essayait de parler Latin.
Je suis loin de penser qu'elles n'ont aucune valeur, mais je pense que leur parler ne serait le cas que d'une poignée d'élites qui utiliseraient le Français par ailleurs et qui resteraient coupées du reste de la société sans quoi, comme c'est le cas en Norvège avec le Néo-Norvégien.
Il est trop tard. Ce n'est pas être défaitiste mais réaliste que de le dire. Apprenons plutôt des langues qui nous permettent de communiquer avec nos cousins anglais et scandinaves.

Goy Guillaume

Pour votre gouverne, le langue Normande (de Normandie)est bien plus recente à mes yeux que la langue Bretonne. Et elle a un bien plus grand intérêt. En effet, je considère qu'il y a un moment clé dans la formation des différentes langues. Et ce moment en ce qui concerne le Français et l'Anglais correspond à l'Epoque de Guillaume de Normandie qui envahira l'Angleterre.
La langue Normande à en effet incontestablement influençé l'Anglais et le Français. N'avez vous jamais entendu personne s'étonner des corrélation entre ces deux langue?
Leur point commun: un bon nombre de mots dérive du Normand.
En ce qui concerne la "disparition" de cette langue, si on considére qu'elle a disparu, elle est trs récente: mes arière arière grand parent ne parlaient pas Français...
De surcroit je connais deux ingénieurs d'une remarquable entreprise aéronautique qui ont pris le paris d'apprendre le Normand.

Salutations.

Guillaume Goy

zambeletti

pour vous informer sur la langue Normande (qui n'est pas encore morte), voici un lien:

http://magene.chez-alice.fr/

Thomas (manchot)

Un petit témoignage rapide: j'ai 22 ans, je vis sur la côte Est de la Manche, et ma maman ne parlait que le patois quand elle était petite. Elle a commencé à apprendre le français à l'école du village, mais à la maison le patois était roi! Je ne pense pas que cette langue soit morte dans les campagnes, mais sérieusement appelée à disparaître dans les prochaines décénies. Doit-on se résigner? Un proverbe de la région nous dit "mu vô crevô que d'calô" (comprennent ceux qui peuvent...)

rectomite

intéressant tout ca..
j'ai 18 ans, j'apprend le breton à la fac de rennes, bien que je sois manchot a la base.. Cette récente insertion dans le monde des langues en voie de disparition m'a clairement fait comprendre qu'il est vraiment important de se battre pour conserver notre culture, et donc nos langues, dialectes, apellez les comme vous voulez.. Bref, l'apprentissage du breton et l'intêret que j'y ai porté m'ont amené à apprendre le normand, et j'aimerais que tout le monde prenne conscience qu'il est fort dommage de laisser mourir noter cher patois, qui en plus d'être marrant à parler, nous permet de perpétuer la tradition.. kenavo !

rectomite

intéressant tout ca..
j'ai 18 ans, j'apprend le breton à la fac de rennes, bien que je sois manchot a la base.. Cette récente insertion dans le monde des langues en voie de disparition m'a clairement fait comprendre qu'il est vraiment important de se battre pour conserver notre culture, et donc nos langues, dialectes, apellez les comme vous voulez.. Bref, l'apprentissage du breton et l'intêret que j'y ai porté m'ont amené à apprendre le normand, et j'aimerais que tout le monde prenne conscience qu'il est fort dommage de laisser mourir noter cher patois, qui en plus d'être marrant à parler, nous permet de perpétuer la tradition.. kenavo !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos de ce blog

  • Le blog « Normandie qui es-tu ? » a été créé à l’occasion d’une étude commandée par le Comité Régional du Tourisme normand au cabinet conseil CoManaging. L’étude consiste en plusieurs enquêtes destinées à recenser les multiples éléments (matériels et immatériels) qui constituent l’identité – ou plutôt les identités - de la Normandie. Si « Normandie qui es-tu ? » est un blog en forme de question, c’est pour interpeller tous les internautes (normands et autres) et les convier à une véritable réflexion collective autour de l’identité régionale. Son contenu (billets et commentaires) tiendra une place de choix dans le rapport final de Comanaging, ainsi que dans les diverses actions et publications envisagées. A terme, le blog et l'ensemble des travaux de Comanaging doivent permettre au Comité Régional du Tourisme (comprenant les régions Haute-Normandie et Basse-Normandie) d’enrichir sa stratégie de développement touristique. Joël Gayet, directeur CoManaging, et Laurent Javault consultant, se tiennent à votre disposition pour tout renseignement complémentaire (cliquer sur "Ecrivez-moi"). CoManaging – 32 rue Tronchet – 75 009 Paris.