« Cheval | Accueil | sentiment d'appartenance »

Commentaires

José Alcala

Un des aspects positifs est, sûrement, le respect de l'équilibre, ne jamais s'emballer dans un sens ou dan un autre. Cela peut se traduire aussi par: tout n'est jamais ou tout noir ou tout blanc.
L'aspect négatif, il y a effectvement, ne pas prendre de responsabilités, la fuite en avant..
Cordialement. JA

Yuca de Taillefer

Je rejoins le journaliste José Alcala : Pour les Normands, il y a le goût de l'équilibre, de la prudence, et que tout ailles pour le mieux...

Pour moi :
Aspect très positif : La violence, la nervosité ne sont pas vraiment une caractéristique de la mentalité normande (même si l'enteté et le "machu" se rencontre en Normandie).

Aspect contraignant : il faut beaucoup de temps et de patience pour que certaines évolutions souhaitables puissent voir le jour et pour que des décisions soient prises et tranchées.

Cordialement YdT.

Laurent

Merci Yuca, bien vu. Et merci José.

Je vais essayer d'alimenter le sujet : un Normand m'a dit récemment que la "prudence normande pouvait aussi amener à rater les bonnes affaires". Y-a-t-il des exemples dans l'histoire contemporaine ?

Denis

Ne vaut-il pas mieux rater une bonne affaire que faire une grosse connerie ? Tourne plusieurs fois ta langue dans ta bouche avant de parler me disaient mes grands-mères (dont une des deux n'était pas normande).

Laurent

Réponse pleine de bon sens, Denis. C'est certain que si l'on pense au remembrement, les Normands ont eu l'intelligence de se montrer prudents. Ils ont limité les dégâts.

Mais que penser d'un excès de prudence qui deviendrait la norme ?

Serait-ce le cas en Normandie ?
Ou bien, au contraire, parvient-on à "gérer" cette prudence pour la mettre en mouvement au moment voulu, afin de prendre des décisions ?

nanoo

les Normands que je connais, se mettent hélas bien souvent en mouvement trop tard quand le risque de réussir est passé... tout en aynat l'impression d'avoir réussi à éviter le danger du mouvement !!! hahahaha !

Denis de Fleury

Pour Nanoo > il est vrai que souvent nous autres normands, prenons notre temps pour nous décider. Mais quand celà est nécessaire, nous savons aller vite. Par exemple, j'ai acheté ma maison sur un coup de tête. La première visitée, c'était la bonne. Et je ne le regrette pas.
Plutôt que rester dans des généralités, donne des exemples précis.

francois2launay

La "prudence" prêtée aux Normands n'a rien à voir avec la Sapience de nos anciens :
"de la fureur des Normands..."
Guillaume le Bâtard était un sanguin, pas une chiffe molle, la conquête de la Sicile ne s'est pa sfaite avec des fleurs : les Normands peuvent être circonspects et emportés, rappelez-vous Georges Marchais !-)

borexopelmrep

Where to celebrate Christmas advise?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos de ce blog

  • Le blog « Normandie qui es-tu ? » a été créé à l’occasion d’une étude commandée par le Comité Régional du Tourisme normand au cabinet conseil CoManaging. L’étude consiste en plusieurs enquêtes destinées à recenser les multiples éléments (matériels et immatériels) qui constituent l’identité – ou plutôt les identités - de la Normandie. Si « Normandie qui es-tu ? » est un blog en forme de question, c’est pour interpeller tous les internautes (normands et autres) et les convier à une véritable réflexion collective autour de l’identité régionale. Son contenu (billets et commentaires) tiendra une place de choix dans le rapport final de Comanaging, ainsi que dans les diverses actions et publications envisagées. A terme, le blog et l'ensemble des travaux de Comanaging doivent permettre au Comité Régional du Tourisme (comprenant les régions Haute-Normandie et Basse-Normandie) d’enrichir sa stratégie de développement touristique. Joël Gayet, directeur CoManaging, et Laurent Javault consultant, se tiennent à votre disposition pour tout renseignement complémentaire (cliquer sur "Ecrivez-moi"). CoManaging – 32 rue Tronchet – 75 009 Paris.